L’invité d’honneur

[↓ Português]

Cette année, l’accordéon 8 basses est à l’honneur au festival Printemps du Forró, pour le représenter, nous recevrons un artiste incontournable du genre :

Heleno Dos Oito Baixos !

[FR] Enfant, Heleno Veríssimo de Moraes écoute sa mère chanter des côcos de roda. C’est le début d’une initiation à la musique pour cet agriculteur venu de l’état du Pernambuco dans le Nordeste du Brésil. À l’âge de 10 ans, il joue déjà du berimbau avec de boîtes de conserves, mais aussi de la  zabumba et du triangle. À 13 ans, il commence l’apprentissage de l’accordéon et se spécialise dès l’âge de 17 ans dans l’accordéon à 8 basses au son si particulièrement timbré et entraînant.

Héritier du grand maître Manuel Maurício, il joue de cet instrument dans un style très personnel, ce qui lui vaudra un Grammy en 1991 dans la catégorie folk traditionnel. Heleno a déjà parcouru le monde en jouant son forró de oito baixos aux États-Unis et en Europe, notamment en France où il se produira à l’occasion de deux tournées en 2002 et 2005 dans de nombreuses métropoles (Paris, Toulouse, Lyon ou Bordeaux).

 

[PT]

Desde criança, Heleno Veríssimo de Moraes escuta a mãe cantar e tocar côcos de roda. Será o início da aprendizagem musical para esse agricultor do estado do Pernambuco. Aos dez anos de idade, ele já brinca com berimbau de lata e toca zabumba e triângulo para acompanhar o forró. Aos treze, ele começa a aprendizagem da sanfona pois se especializa aos dezassete na sanfona de oito baixos. Herdeiro do grande mestre Manuel Maurício, ele desenvolve pouco a pouco um estilo bem próprio no instrumento, e por isso será premiado com Grammy em 1991 na categoria folk tradicional.

Heleno já carregou seu forró de oito baixo pelo mundo inteiro (Estados-Unidos, Europa, América do sul…) e sobretudo na França com dois turnês em 2002 e 2005, onde tocará por várias grandes cidades (Paris, Toulouse, Lyon e Bordeaux) e ficará bastante tempo.

 

heleno_foto_JoaoBento1

 

Publicités

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑